Impact sur l'environnement

Le chewing-gum, néfaste ou non pour l'environnement ?

 

  -Il y a de nombreux produits dans le chewing-gum industriel que nous mâchons tous qui le rend nocif pour l’environnement ; gomme artificiel, sirop de sucre industriel, parfums artificiels, produits de synthèse comme l’aspartame, sans oublier l’emballage en carton, aluminium… Et j’en passe !

Le chewing-gum est le deuxième déchets le plus produit dans le monde après les mégots de cigarettes, pas besoin de preuves scientifiques pour s'en rendre compte, il n'y a qu'à regarder sous les tables du Lycée:

 Même s’il ne met que cinq ans à se dégrader, soit 90 fois moins de temps qu’un sac en plastique, son impact n’est pas négligable ! Il faut prendre en compte qu'il y a plus de chewing-gum jetés dans la rue que de sacs plastiques.  

 

Le chewing-gum ça colle ! :

  Il est difficile de se débarasser d’un chewing-gum collé à nos semelles n’est-ce pas ? Alors imaginez-vous pour notre planète, le nombre de chewing-gums collé par terre, sur les murs etc… elle aussi a des difficultés à s’en débarasser.

C’est pour cela, qu’au même titre que tous les autres déchets, il faut impérativement le jeter dans une poubelle et le mieux étant de le mettre dans un bout de papier avant de le jeter afin qu’il ne colle pas aux parois de la poubelle.

  Malheureusement la société de consommation dans laquelle nous vivons fait en sorte que nous consommons de plus en plus de chewing-gum ce qui augmente la quantité de déchets. De plus ils en produisent de toutes les formes, toutes les couleurs et pour des usages différents, le chewing-gum est même devenu capable de répondre à certains besoins de la vie courante : 

-Le chewing-gum contracéptif

-Le chewing-gum pour digérer 

En bref il y en a à toutes les sauces au profit de la consommation mais en dépit de l’environnement.

 

Chicza, la solution ? :

  -Il y aurait une solution à se problème d’environnement : Chicza, le chewing-gum biodégradable et 100% biologique. 

  -Il est un entier dérivé du chicle et est fabriqué dans les forêts tropicales du Méxique où les chicléros (ceux qui sont chargés de la récolte) récoltent la sève chicozapote (un arbre permettant d’obtenir du chiclé). 

  -Cependant la fabrication de cette gomme à mâcher reste non-durable car elle atteint à des ressources naturelles qui pourrait s’épuiser, aussi, cette solution ne permet pas une production de masse car en réglant le problème de la pollution du chewing-gum on pourrait en créer un autre qui pourrait être la disparition de l’espèce d’arbre donnant le chiclé.

 

Carré de chewing-gum Chicza bio, sous sa forme finale

 

Toutefois le chewing-gum chicza n’est pas la seule solution envisageable. 

 

D'autres solutions possibles ? :

 

1)Le nettoyage des rues :

  La société irlandaise GUMBUSTER s’occupe du nettoyage des rues, elle nettoie les chewing-gum collé un peu partout et les graffitis.

Voir le lien vers le site : http://www.gumbusters.ie/

Employés de gumbuster vaporisant le sol irlandais pour retirer les chewing-gum

2)La sensibilisation :

  Néanmois la meilleure des solutions reste la sensibilisation. Il est important d’inicier les personnes au danger que le chewing-gum représente pour notre futur et surtout pour notre planète. Personne n’a envie de vivre dans une déchèterie !

  La ville de Dublin ayant décider d’atteindre un maximum de personne sur ce sujet a fait appel à la société de communication Publicis QMP qui a imaginé une installation assez surprenante. Le projet consiste à recouvrire une rue piétonne de chaussures collées grâce à des chewing-gums, le tout accompagné d’un slogan : « Les chewing-gums ils sont mieux collés au fond d’une poubelle ».

 

 

 

Dublin shoes publicis ambient marketing street chewing gum stuck alternatif 3

Les trois solutions présentes ici sont envisageables mais la meilleure reste d’attendre et de jeter son chewing-gum dans une poubelle.  

Les commentaires sont clôturés